bienvenue sur voyager ici & ailleurs magazine

Le Biloba Spa

Au coeur de la capitale espagnole, l'hôtel VP Plaza España Design vous invite à vivre une expérience 100 % bien-être au Spa Biloba, où corps et esprit se détendent dans le calme absolu. 

L’hôtel cinq étoiles VP Plaza España Design offre une expérience de bien-être haut de gamme, à vivre au coeur de Madrid. Le Biloba Spa est une des centres de bien-être les plus récents de la ville. 

Il tire son nom d’un arbre ancien qu’on appelle Ginkgo Biloba, arbre aux quarante écus ou encore abricotier d’argent ; une espèce panchronique utilisée dans la médecine traditionnelle chinoise depuis l’antiquité pour ses vertus antioxydantes.

Biloba Spa VP Plaza Espana
© plazaespana-hotel

 

Le Spa, véritable bulle de tranquillité en centre ville, s’étend sur 120 mètres carrés, à deux pas de la Plaza España. Son design avant-gardiste fait écho au style innovant de l’hôtel qui l’abrite ; une atmosphère apaisée et une décoration épurée qui invite à la relaxation.

On y profite de la piscine chauffée donnant sur l’extérieur grâce à une vaste baie vitrée, d’un circuit Spa et du sauna, avant de se laisser tenter par l’un des nombreux soins proposés en collaboration avec les marques parisiennes Carita et Decléor.

Madrid Spa Biloba
© plazaespana-hotel


Les soins « Douceur de coton » ou « Jeunesse originelle », les massages divers ou encore les gommages aromatiques promettent bien-être et détente à votre corps et/ou votre visage.

Le Spa Biloba est une oasis urbaine où se réfugier et lâcher prise... L'endroit idéal après une journée de tourisme ou de travail.

Soins Spa Biloba Bien Etre
© plazaespana-hotel

 

A partir de 220 € la nuit / Soins dès 40 € / www.plazaespana-hotel.com/en

Liège pour un week-end

Envie de faire des micros valises et de s’échapper pour un week-end en famille, entre amoureux, entre amis ou même seul(e) ? Ca tombe bien c'est le moment parfait pour découvrir la Foire de Liège, la ville et ses environs. Vous laisserez vous tenter ?

Vous aussi, vous vous sentez empli d'un sentiment de liberté immense lorsque vous traversez une frontière terrestre ?  La liberté dans une autre langue (parfois), une autre culture. Et il n’y a pas besoin de parcourir 25 000 kilomètres pour ressentir ça. Pour vous le prouver, on vous invite à Liège, « la Cité Ardente » et aux Hautes-Fagnes !

© Bontond Horvath
La Montagne de Bueren, Liège © Dmitry Eagle Orlov

 

C’est le moment de venir découvrir la Foire de Liège, qui débutera le 6 octobre 2018 et s'achèvera le 11 novembre 2018. Créée en 1594, c’est la plus vieille kermesse belge encore existante. Une institution qui amène plus d’1,5 millions de visiteurs chaque année, pendant six semaines, au milieu du joli parc d’Avron ; où 175 attractions foraines s’étendent sur un kilomètre.

Grande roue de la Foire de Liège © thesortinghat24

 

Aller à Liège, c’est aussi l’occasion de déguster les fameuses gaufres ou les lacquements (laquemants ? lakemans ?!). La gaufre de Liège est, comparée à sa grande et rectangulaire cousine de Bruxelles, petite avec des bouts arrondis. Sa pâte est plus moelleuse et incrustées de gros sucre qui craque et fond dans la bouche. Quant à ces lacquements à l’orthographe incertaine, il s’agit de fines gaufrettes souples, fourrée et nappée de sirop de sucre à la fleur d’oranger. Délicieux !

© Marina Shanti

Pour les gaufres, allez à Une gaufrette saperlipopette, et pour les lacquements, faites une confiance aveugle à la Pâtisserie Gantoise, présente à la Foire et spécialiste du sujet depuis 5 générations !

Quoi de mieux qu’une bonne promenade en pleine nature pour se remettre des émotions de la Foire et de la (presque) overdose de sucre ? Dimanche après-midi, rendez-vous aux fagnes, ces lande marécageuses et tourbeuses,  paysages des plus étonnants ! Des balades de rêves, dont voici une des plus connues : une boucle partant de la Baraque-Michel, un lieu emblématique de la région. 8 km à parcourir entre armée d’épicéas et étendue d’herbes hautes. Un territoire magique aux ambiances à nulles autres pareilles !

© R.Classen
© Neja Hrovat

 

Où dormir ? Situé en plein centre-ville, dans le coeur historique, culturel et commercial de Liège, l’hôtel 5 * Les Comtes de Méan vous offre un confort optimal dans ses chambres et suites, et tout le bien-être nécessaire à un week-end reposant dans son Osmose Wellness & Spa.

A partir de  149 € la nuit / 042229494 / Site web

 

Les belles étapes du Tour de France : Pau

Entre les Pyrénées et la Côte Basque, Pau, capitale économique du Béarn depuis 1464, se trouve au cœur de la vallée du gave de Pau. C’est une cité royale, devenue le siège du Royaume de Navarre au XVI ème siècle ; ce qui explique sa richesse patrimoniale incroyable ! Son histoire a été particulièrement marqué par la naissance d’Henri IV, futur roi de France, en 1553.

L’info insolite : Avant 1808, la vue époustouflante sur les Pyrénées, le long du boulevard éponyme et au delà, sur la Place Royale, était cachée par un mur. La ville a en effet longtemps tournée le dos à ces montagnes, considérées comme hostiles. C’est Napoléon Bonaparte qui ordonne en 1808 de détruire le mur et de révéler cette vue imprenable. La Place Royale, centrale, illustre désormais parfaitement l'harmonie entre la ville et ce paysage exceptionnel qui lui fait face.

L’atout majeur : Le lieu, où naquit Henri IV, dit « Le Grand » renferme bien des histoires. Classé deux fois, en 1840 et en 2004, monument historique, il fut également forteresse des vicomtes de Béarn, château fort du temps de Gaston Fébus, résidence royale à la Renaissance… Aujourd’hui, le Château de Pau abrite un musée national où vous sont livrés tous ses secrets. Vous y verrez notamment la fameuse carapace de tortue dans laquelle fut bercé « le bon roi ». Le soir, la sublime bâtisse moyenâgeuse se pare de lumières qui révèlent à la nuit tout son incroyable cachet.

Les choses à voir : Le boulevard des Pyrénées, c’est 150 km d’une vue à couper le souffle sur la chaîne des Pyrénées. Cette vue est d’ailleurs classée et protégée depuis 1944 sous la dénomination « Horizons Palois ». On y accède depuis la gare par un funiculaire datant de 1908, le trajet est gratuit et vaut vraiment le détour ! Promenez-vous dans le spectaculaire Parc Beaumont, écrin de verdure à l’anglaise qui abrite le sublime Palais du même nom. Quant à la Vieille Ville, elle est une merveille d’authenticité et de charme, qui vous plonge dans les douceurs d’un autre temps.

Se divertir : Il est un lieu rare et exceptionnel à Pau, où l'élite française du kayak a élu domicile. Pour un pique nique en famille, une balade au bord des eaux vives du gave ou pour contempler les exploits sportifs de kayakistes chevronnés ou non, le Stade d’Eaux Vives, à deux pas du centre ville, est un incontournable ! De nombreuses activités y sont proposées, et  à midi, le chef Marc Lainé vous régale à LAYGO.

Une spécialité : C’est une institution non seulement à Pau, mais dans toute la France : la poule au pot ! Henri IV aurait démocratisé ce plat au XVIIème siècle en l’instituant « plat national français ». Il aurait déclaré, en 1600, au duc Charles-Emmanuel Ier de Savoie : « Si Dieu me donne encore de la vie, je ferai qu’il n’y aura point de laboureur en mon Royaume qui n’ait moyen d’avoir une poule dans son pot ». La recette de ce « plat du pauvre » se compose de potée de de poule cuite au bouillon dans une cocotte, et servie avec une ribambelle de légumes. Pour Laurette Duthu, la poule au pot, c’est du sérieux ! Elle la cuisine comme le faisait sa grand-mère, farcie et pleine d’amour, et vous la sert chaleureusement, en toute simplicité ! (Chez Laurette ; 12 Place du Foirail, 64000 Pau : 05.59.14.93.92)

Où dormir : C’est une belle et importante demeure du patrimoine de Pau, qui vous ouvre les portes de ses 30 chambres et de son magnifique parc de plus de 2 hectares. Situé au plus près des montagnes, l'hôtel Villa Navarre et ses 5 étoiles, construit entre 1865 et 1870 par Auguste Guillemin, est un des derniers témoins de ces villa construites par les anglais, qui venaient là en villégiature lors de la Belle Epoque. Les chambres sont l’élégance anglaise incarnée, certaines sobres et modernes, d’autre arborant des airs de charmant petit cottage. A votre disposition, un spa luxueux et un restaurant, dans les cuisines duquel Alain Carrère, un enfant du pays, fait opérer sa magie. (59, avenue Trespoey 64000 PAU ; 05.59.14.65.65 ; à partir de 119 €)

Où manger : Pas forcément besoin d’être végétarien pour apprécier les plats 100 % végétal du restaurant Les Amants du Marché. Certifié agriculture biologique et possédant le label « Ecocert », nulle doute que les ingrédients y sont de qualités !  Le menu change chaque mois en fonction des saisons et envies du chef, qui ne se prive pas d’oser des associations inattendues pour des plats consistants et frais. (1, Rue Bourbaki, 64000 Pau ; 05.59.02.75.51 ; menu complet à 23€)

Parc de Beaumont

Le Meilleur hôtel de Paris, mais pas que !

Média de référence dans l’industrie du tourisme aux Etats-Unis, le magazine Travel + Leisure et ses lecteurs ont élu La Réserve Paris comme « Meilleur hôtel » parisien et « Meilleur City hôtel d’Europe », dans le cadre de sa 23 ème édition des « World’s Best Awards ».

Le 24 juillet 2018, c’est à New York que Jean-Luc Naret, CEO de La Réserve  et  Directeur  Général  de  La  Réserve  Paris, recevra  ces prestigieuses distinctions.

En retrait de la plus belle avenue du monde, au coeur du VIII ème arrondissement de Paris, La Réserve offre une vue époustouflante sur la Tour Eiffel et les verrières du Grand Palais. Conçu par Jacques Garcia dans un bâtiment datant de 1834, cet hôtel prestigieux revêt toute l'élégance d'un appartement privé du XIXe siècle.

Il a gardé le charme de ces hauts lieux de vie parisiens, avec des grands espaces intimes dans le style classique, où l’art se mêle à la détente. Que ce soit dans sa bibliothèque où se jouent des  concerts  de  jazz,  dans sa piscine  intérieure  de  16  mètres, dans un  de ses spas ou dans sa cave à vin... Tout à la Réserve respire le grand Paris.

Les deux restaurants de cet hôtel 5 étoiles rendent, quant à eux, hommage à la gastronomie française. Le Gabriel, deux étoiles au Guide Michelin, où opère la magie du chef Jérôme  Banctel,  et  La  Pagode  de  Cos,  une  brasserie  chic et créative.

Un lieu à part, conçu pour les amoureux du raffinement donc, que le monde entier semble nous envier !

(42 Avenue Gabriel, 75008 Paris ; 01.58.36.60.60 ; à partir de 1050 € la nuit)

Les belles étapes du Tour de France : Valence

Valence, c’est « la porte du Midi de la France ». Cette ville de la Drôme a un pied dans le Vercors, l’autre en Provence. Randonnée pédestre, équestre ou en vélo… La ville offre des parcours de découverte au fil des jardins, de sa nature sauvage alentour et des canaux qui la traversent depuis l’époque romaine sur plus de 17 km. 

L’info insolite : Valence fait partie du réseau des Villes et Pays d'Art et d'Histoire. Ce label français créé en 1985, est attribué par le ministère de la Culture et de la Communication aux communes qui s’engagent dans une politique d’animation et de valorisation de leur patrimoine historique et architectural. En effet, lorsqu’on arpente le centre-ville, on peut observer de nombreux vestiges de l'époque médiévale, de la Renaissance mais aussi des XVII ème, XVIII ème et XIX ème siècles.

L’atout majeur : La montagne de Crussol est un « must see » à Valence ! A son sommet, les ruines médiévales du Château de Crussol se dressent, imposantes, et dominent toute la ville. Cette véritable forteresse, juchée au bord d’un versant de plateau de plus de 200 mètres de haut, s’étend sur trois hectares. En plus du château, il y a « La Villette », un ensemble de 140 maisons. Le tout est ceinturé de remparts étonnamment bien conservés à certains endroits, rendant le lieu un brin mystérieux.

Les choses à voir : Dans cette ville, il faut flâner, surtout dans le Vieux-Valence. Aller à la rencontre du joli Kiosque Peynet, profiter du cadre de verdure exceptionnel du Parc Jouvet, visiter Le Pendentif, un bijou d’architecture et s’émerveiller devant la façade de la Maison des Têtes, qui accueille par ailleurs une exposition permanente racontant l’évolution de Valence. La ville et ses musées vous réservent bien des surprises !

Se divertir : Valence héberge son festival estival depuis 42 ans ! Le Festival sur le Champ, c’est des concerts 100% gratuit, sur le champ de Mars. Une programmation entre têtes d’affiches et petites pépites locales, du 17 au 21 juillet 2018 !

Une spécialité : Vous devez goûter cette pâtisserie vieille de 200 ans qu'on appelle « Le suisse » ! Un petit soldat en pâte sablée, parfumé à l’écorce d’oranges confites et à la fleur d’oranger. On raconte qu’un boulanger valentinois aurait, par ce biscuit, souhaité rendre hommage aux gardes suisse du Vatican qui accompagnait la dépouille du Pape Pie VI, mort en 1799. Pour le déguster, rendez-vous à la Maison Nivon, une institution depuis plus de 150 ans. (17 Avenue Pierre Semard, 26000 Valence / 04.75.44.03.37)

Où dormir : Anne-Sophie Pic et son mari David ont voulu faire de leur hôtel 5 étoiles une maison accueillante favorisant la rencontre. La Maison Pic est un établissement où s’exprime l’élégance, dans un style épuré entre tradition et modernité. Le jardin, intime et arboré, avec sa mare et sa piscine, est un paradis de quiétude au coeur de Valence. Le petit plus ? La chef du restaurant de ce Relais & Château n’est autre qu’Anne-Sophie elle-même ! Ses plats signatures sont de véritables oeuvres d’arts, où les saveurs s’harmonisent avec douceur et caractère.  (285 Avenue Victor Hugo, 26000 Valence ; 04.75.44.15.32 ; à partir de 344 € la nuit) 

Où manger : Ce restaurant porte bien son nom, « Flaveurs ». Le jeune chef, Baptiste Poinot fait une cuisine expressive, moderne et de saison. Saint-jacques et truffes en hiver, homard en été, beaucoup de légumes et des produits locaux mis parfaitement en avant ! La cave rhodanienne vaut également détour. (32 Grande-Rue 26000 Valence ; 04.75.56.08.40 ; menu à 38 € ou 58 €)

Ruines du Château Crussol

Photo de Une ©Instagram @vincentdrisch

Rendez-vous le 24 juillet pour découvrir Carcassonne !

Le "Royal" bootcamp

C’est un voyage dans la douleur, à la rencontre de vos limites, et jusqu’au dépassement de soi. Déjà, le mot effraye : « bootcamp ». On se figure instantanément des militaires en rangers rampant dans la boue tandis qu’un instructeur à l’air pas commode leu hurle leur nullité à la figure. Par sadisme, envie de se challenger ou par curiosité, de plus en plus de personnes « lambdas » s’essayent pourtant à cette pratique inspirée des entrainement des commandos américains.

Le saviez-vous ? Le célèbre 5 étoiles parisien, le Royal Monceau, a décidé de s’emparer du phénomène. Depuis le moi de mai, et jusqu’à la fin du mois de septembre, pour 150 € ou 180 €, selon la formule, le palace vous ouvre ses portes en mêlant luxe et séance intensive de sport. L’idée ? Tous les mardis pendant 1 heure, dès 7 heures du matin (oui, le « bootcampeur » est un lève tôt) et tous les dimanches pendant 1 heure et demi, dès 8h, un coach privé vous fait suer en plein air. Cette séance en extérieure s’adapte à l’architecture du parc Monceau, donc préparez-vous à faire des pompes sur les bancs, et des tractions pendus aux branches des arbres.

Une fois votre cardio bien emballé, rachetez vous auprès de vos muscles meurtris au spa de l'hôtel. La mise en pratique du dicton, « Après l’effort, le réconfort ». Piscine de 23 mètres, sauna, hammam.. On pari que c’est là que le Bootcamp du Royal Monceau commencera à vous plaire. Avant 10h30, vous pourrez également vous remplir l’estomac, car on le sait bien, le sport ça creuse !  Au restaurant de l’hôtel, Pierre Hermé vous charme avec ses viennoiseries, les fruits frais sont à l’honneur, ainsi que des produits de la mer ou encore des spécialités libanaises. De quoi ravir ses papilles et continuer sa journée de travail sous les meilleures hospices ! Pour les sportifs courageux du dimanche, votre accès au spa s’éternise après le petit-déjeuner, et ce jusqu’au soir !

Saint Regis Mauritius Resort

Le Saint Regis Mauritius Resort a les pieds dans le sable blanc d'une plage de la péninsule du Morne. Il surplombe les eaux turquoise de l’océan Indien, face aux meilleurs spots de plongée et de kitesurf du monde. Derrière lui se dresse l'imposant Morne Brabant, une montagne magnifique qui culmine à 550 mètres d'altitude.

En plus de ses 5 étoiles, ce resort possède 5 restaurants ; de quoi combler tous les gourmands et les gourmets ! Restaurant exclusif au menu personnalisé, cuisine franco-créoles raffinée, maîtres de la nourriture asiatique, bar retraçant l'histoire de l'établissement, gastronomie indienne servie par le célèbre chef étoilé Atul Koccha... Rien n'est trop beau pour la clientèle du resort. Son offre culinaire promet de faire voyager vos papilles aux quatre coins du monde.

Pour le reste, c'est bien au coeur d'un décor tropical somptueux et du riche patrimoine de l'île Maurice, que se trouvent les 172 suites du Saint Regis Mauritius Resort.  Les teintes claires et le bois y sont dominants, pour une  atmosphère paisible et luxueuse. Dans le bâtiment principale, la décoration met l'accent sur l'époque coloniale ; un clin d'oeil à l’époque où le complexe était un prestigieux manoir. Dotées d’un balcon ou d’une terrasse privée de 35 mètres carrés, les suites vous invite à profiter de couchers de soleil à couper le souffle.

A l'offre d'activités nautiques haut de gamme, au « Programme de Traditions Familiales » et aux courts de tennis vient s’ajouter le « Sea Lounge », un élégant bateau qui emmène les hôtes à la découverte des merveilles du lagon. L'établissement propose également douze salles de soins, avec terrasses privées. Entre métal, pierre et bois, le Spa Iridium est un séduisant cocon de paix et de bien-être, faisant face à l'océan.

 

A partir de 276 € la nuit

Les belles étapes du Tour de France : Annecy

Aujourd’hui le Tour de France s’invite à Annecy ! C’est la première étape-repos du Tour. Les charmes de cette ville, chef-lieu et préfecture du département de Haute-Savoie, opèrent aussi bien en été qu’en hiver ! Zoom sur « La Venise des Alpes », deuxième de notre série de 7 belles étapes de cette 105 ème édition du Tour de France.

L’info insolite : Les canaux par lesquels le lac d’Annecy se déverse et les écluses qui régulent les débits ont été conçu par l’ingénieur Sadi Carnot, avant qu'il ne devienne président de la République en 1887.

L’atout majeur : Son lac éponyme, deuxième plus grand lac d’origine glacière de France, avec ses 27,59 km2. Il est considéré comme le lac urbanisé le plus pur d’Europe ; son eau est-même potable ! Le lac d'Annecy représente un lieu de rencontre, entre ses base nautiques, ses plages, sa promenade et ses bateaux-restaurants typiques qu’on appelle « libellules ».

Les choses à voir : C'est le pont le plus célèbre d'Annecy : le Pont des Amours ! Il traverse le Canal du Vassé et offre une splendide vue sur le lac. Perdez-vous dans le Vieux Centre et vous tomberez sans doute sur le Palais de l’Isle, l’ancienne prison qui cristallise tout le charme médiéval d’Annecy. Enfin, vous ne manquerez pas de voir (et d’arpenter) les montagnes, qui s’offrent aux regards de la ville.

Se divertir : Si vous aimez les feux d’artifices vous feriez bien de vous rendre à Annecy autour du premier samedi d’août. A cette date, c’est la Fête du Lac ! Un des plus grands show pyrotechnique d’Europe ; 1h30 d’un spectacle époustouflant se reflétant dans les eaux du lac.

Une spécialité : Pas une spécialité à proprement parlé, mais quel meilleur endroit pour manger du poisson d’Annecy que Annecy ?! Il ne reste aujourd’hui que deux professionnels pêchant sur le lac. Dans leurs filets : omble chevalier, truite du lac, féra, brochet et la fameuse perche du lac. Une envie de poisson extra frais ? Ca tombe bien, Bernard, l’un des deux irréductibles, délivre le jour même ses prises au restaurant des Tilleuls ! (167 route de l’ancienne Gare ; 74410 Saint-Jorioz ; 04.50.68.60.19)

Où dormir : Entre lac et montagne, l’hôtel Relais et Château Yoann Conte et ses 5 étoiles, vous propose une expérience globale unique. Il est idéalement situé à un quart d’heure d’une plage. Petit plus ? Les chambres et suites de l’imposante et magnifique « Maison Bleue » possèdent toutes un balcon avec vue sur le lac. L’architecture intérieure et la décoration, type chalet, vous invitent à la détente suprême. Quant au restaurant de l’hôtel, il a reçu 2 étoiles au guide Michelin. (13 Vieille Route des Pensières ; 74290 Veyrier-du-Lac, France ; 04.50.09.97.49 ; à partir de 390 € la nuit)

Où manger : Fan de fromages, vous allez adorer le Fréti ! Situé au coeur du quartier historique d’Annecy, c’est LA référence fromagère de la ville. Le rez-de-chaussée de ce restaurant savoyard renommé est d’ailleurs une fromagerie à l’ancienne, dont les meules vous mettront l’eau à la bouche. Difficile de faire un choix entre la spécialité de la maison : la Brisgotte, les 16 fondues différentes proposées, et les raclettes, natures, fumées ou au poivre vert… (12 rue Sainte-Claire ; 74000 Annecy ; 04.50.51.29.52 ; comptez 15-20 € pour un plat)

Centre historique d'Annecy

Rendez-vous le 20 juillet pour découvrir Valence !

Six Senses Ko Yao Noi

Idéalement placé sur l'île de Koi Yao Yai, ce resort a été classé comme le meilleur resort hôtel de l'Asie du Sud par le très influent magazine américain Travel + Leisure. Les pinacles de calcaires qui surgissent des eaux émeraudes de la baie de Phang Nga, au sud de la Thaïlande, sont comme une armée de pierre surveillant la paix des lieux.

Le resort est parfaitement intégré à la nature, enchanteresse, de cette île calme et authentique. Dans un style modernes, et des matériaux naturels, les suites et villas (au nombre de 56), avec leur piscine privée, offre une intimité sans pareil. Le Six Senses Ko Yao Noi est un havre de paix et de luxe, discret ; un cocon de quiétude.

De multiples services sont proposés tel que le spa, accroché sur les flancs d'une colline verdoyante. Son architecture inspirée des maisons traditionnelles, avec leurs toits de chaume, en fait un lieu à part. On y reçoit des soins éthiques et naturels. L'on peut également s'aventurer à découvrir les méthodes de guérison thaïlandaise.

Ici, on apprend à prendre son temps, près de la piscine à débordement, face à la mer d'Andaman. Ou bien en se délectant d'un repas thaïlandais et d'un coucher de soleil saisissant, à la terrasse du restaurant, surplombant toute la baie. Ou encore en se promenant dans la mangrove, entre les fougères et les orchidées sauvages.

En été, à partir de 563 € la nuit.

Cyril Bougaux rejoint Anahita Mauritius

On avait l’habitude de le voir sur les plateaux télé, mais ce temps est révolu ! Cyril Bougaux, LE monsieur golf de Canal+ et de la chaîne Golf+ quitte l’antenne.

L’annonce a été faite le 26 juin dernier, par le groupe Alteo Properties, chargé du développement et de la commercialisation de Anahita Mauritius. Le prestigieux resort a nommé Cyril Bougaux comme directeur de la communication et des relations publiques.

Le journaliste et présentateur sportif entrera en poste le 1 août 2018 et tourne donc la page du petit écran. Une page vieille de 20ans.

Cyril Bougaux

Ses missions se partageront entre la promotion du programme immobilier de référence du groupe, qui fête ses 10 ans cette année, ainsi que du resort. Anahita Mauritius propose en effet à la vente des terrains et logements, en plus de son service d’hôtellerie composé de suites 5 étoiles de deux à trois chambres, et de villas de trois à cinq chambres.

Ce domaine résidentiel unique s’étend, dans une des parties les plus préservées de l’île Maurice, sur 6 kilomètres de littoral et plus de 200 hectares.

En ses qualités de « dircom », ce spécialiste qui a commenté les plus grands tournois de golf, devra aussi promouvoir les deux parcours du resort !

L’un a été classé parmi les 10 plus beaux golfs du monde. Conçu par Bernhard Langer, ce 18 trous est situé sur l’île aux Cerfs, au coeur du plus grand lagon de l’île Maurice. L’autre a été conçu par le champion sud-africain Ernie Els, selon les standards de l’USGA.

« Cyril Bougaux est un grand professionnel des médias qui apportera un nouveau dynamisme à notre groupe et qui aidera à faire rayonner nos projets internationalement », a déclaré Patrice Legris, le directeur général d’Alteo Properties.