bienvenue sur voyager ici & ailleurs magazine

Escapade à Rambouillet

Tout le monde connait ce dimanche d’automne où le soleil, brillant sur la chaussée parisienne, ne suffit pas à calmer notre blues post-été. Ce dimanche où on rêve d’être ailleurs sans vraiment savoir où s’évader. Les Tuileries ou le Parc Monceau, ça ne suffit pas toujours à « prendre l’air » et les prochains congés sont encore loin. Alors si vous êtes à la recherche d’un horizon verdoyant, d’un air pur et de calme, je vous propose une escapade d’une journée au cœur des 14 550 hectares de la forêt de Rambouillet, pour un retour à la Nature, la Vraie !

Vue du ciel, propriété dans la Forêt de Rambouillet © François Boizot / Shutterstock

Que vous empruntiez le GR1 pour fouler les allées jadis créées par le fils de Louis XIV, que vous alliez aux étangs de Hollande (un véritable chef d’œuvre hydraulique créé par Louis XIV et Colbert) pour profiter de la base de loisir, ou que vous choisissiez le château du parc et ses spectacles de rapaces ... Vous êtes assurés de passer un bon moment ! Marchez jusqu’aux Rochers d’Angennes, ancienne carrière dont la roche a servi à construire les pavés de Paris, découvrez le petit village pittoresque de Poigny la Forêt. Vous pouvez également continuer jusqu’à l’église Saint-Pierre datée du XII ème siècle. Rambouillet offre de multiples randonnées, plus ou moins longues, mais toujours faciles à faire en 2h ou 4h pour la moyenne. Et pourquoi pas apporter votre pique-nique ? Rien de tel pour une escapade totalement réussie !

© Bensliman Hassan / Shutterstock
© Pack-Shot / Shutterstock

Si vous avez secrètement rêvés d'être garde forestier, n'hésitez pas à partir à la recherche des animaux qui peuplent la forêt sauvage. Plus de 150 cerfs, chevreuils, daims ou sangliers, vivent en liberté totale sur 180 hectares. Soyez patients et discrets, dans l'espoir de les croiser, au détour d’une clairière, entre cyprès, grands chênes et bouleaux. En ce moment et jusqu’à début octobre, vous risquez même d’entendre un râle puissant, sorti des tréfonds de la forêt ; c’est la (très courte) saison du brame ! Les cerfs tentent bruyamment d’attirer l’attention des femelles, pour un spectacle sonore impressionnant.

© Giedriius / Shutterstock

L'automne est donc la saison idéale pour aller s’égarer en forêt. Les arbres se parent d’ocre, de rouge et de lumière. Des points culminants de ces paysages en partie vallonnés, là où la roche se mêle à la terre, on se croirait presque au cœur d’un grand Parc National Américain.

Un dépaysement total, et un sentiment de paix bienvenu !