bienvenue sur voyager ici & ailleurs magazine

Le "Royal" bootcamp

C’est un voyage dans la douleur, à la rencontre de vos limites, et jusqu’au dépassement de soi. Déjà, le mot effraye : « bootcamp ». On se figure instantanément des militaires en rangers rampant dans la boue tandis qu’un instructeur à l’air pas commode leu hurle leur nullité à la figure. Par sadisme, envie de se challenger ou par curiosité, de plus en plus de personnes « lambdas » s’essayent pourtant à cette pratique inspirée des entrainement des commandos américains.

Le saviez-vous ? Le célèbre 5 étoiles parisien, le Royal Monceau, a décidé de s’emparer du phénomène. Depuis le moi de mai, et jusqu’à la fin du mois de septembre, pour 150 € ou 180 €, selon la formule, le palace vous ouvre ses portes en mêlant luxe et séance intensive de sport. L’idée ? Tous les mardis pendant 1 heure, dès 7 heures du matin (oui, le « bootcampeur » est un lève tôt) et tous les dimanches pendant 1 heure et demi, dès 8h, un coach privé vous fait suer en plein air. Cette séance en extérieure s’adapte à l’architecture du parc Monceau, donc préparez-vous à faire des pompes sur les bancs, et des tractions pendus aux branches des arbres.

Une fois votre cardio bien emballé, rachetez vous auprès de vos muscles meurtris au spa de l'hôtel. La mise en pratique du dicton, « Après l’effort, le réconfort ». Piscine de 23 mètres, sauna, hammam.. On pari que c’est là que le Bootcamp du Royal Monceau commencera à vous plaire. Avant 10h30, vous pourrez également vous remplir l’estomac, car on le sait bien, le sport ça creuse !  Au restaurant de l’hôtel, Pierre Hermé vous charme avec ses viennoiseries, les fruits frais sont à l’honneur, ainsi que des produits de la mer ou encore des spécialités libanaises. De quoi ravir ses papilles et continuer sa journée de travail sous les meilleures hospices ! Pour les sportifs courageux du dimanche, votre accès au spa s’éternise après le petit-déjeuner, et ce jusqu’au soir !