bienvenue sur voyager ici & ailleurs magazine

Ces pays que vous ne visiterez pas

Même si votre âme d'aventurier vous guide vers d'audacieux périples, ne vous éloignez pas trop des sentiers battus. Certains pays, géographiquement proches de la France, sont peu médiatisés et pourraient attirer les voyageurs que vous êtes. Néanmoins, à cause des conflits, de l'instabilité politique ou des risques de catastrophes naturelles, le ministère des affaires étrangères français déconseille de les visiter. Voici quelques exemples de destinations qu'il vaut mieux voir en photo (en tout cas pour l'instant).

La Moldavie :

Ce petit pays, coincé entre la Roumanie et l'Ukraine, compte parmi les moins visités du monde. La raison : une forte instabilité due à la région sécessionniste de Transnistrie. Cette zone hors de contrôle du gouvernement moldave est particulièrement déconseillée aux voyageurs. Il est fréquent, même si vous êtes munis de documents appropriés, de rencontrer des difficultés à la frontière transnistrienne (refus de passage, demande de paiement "d'amendes"). Quelques cas de violences ont également été déclarés.

Ukraine :

Comme chacun sait, le pays est principalement marqué par le conflit avec la Russie, à cause de l’annexion de la Crimée. Le bilan humain des affrontements s'élève à près de 10 000 morts et certains lieux publiques ont été victimes d'attaques. La région du Donbass et notamment la ville de Donetsk est formellement déconseillée, tout comme la Crimée. En revanche, le climat à Kiev, la capitale, est plutôt stable. Il faudra néanmoins redoubler de vigilance si vous souhaitez assister à l'Eurovision, qui s'y déroulera, ce samedi 13 mai.

Arménie :

Le pays d'Aznavour n'est pas vraiment le pays des merveilles. Ses frontières (Turquie, Géorgie, Iran et Azerbaïdjan) sont fortement déconseillées aux voyageurs. Au nord-est, en direction de la capitale géorgienne, des incidents se produisent régulièrement à cause de mines antipersonnelles. Au sud, la limite avec la région sécessionniste du Haut-Karabagh constitue également une zone dangereuse, le gouvernement local n'y ayant pas de pouvoir.

Géorgie :

Décidément la région du petit Caucase n'est pas la meilleure idée pour vos prochaines vacances. Bien que la capitale et le centre du pays ne soient pas plus dangereux qu'ailleurs en Europe, ici encore, le problème vient de deux régions séparatistes. L'Ossétie du sud et l'Abkhasie échappent au contrôle du pouvoir central et les visiter avant de rejoindre la Géorgie vous exposerait à des poursuites pénales.

Évidement, ceci n'est qu'un aperçu concernant des destinations proches de nous et peu connues. Mais inutile de préciser qu'il est plus que préférable d'annuler vos séjours en Syrie, au Liban ou en Libye si vous en aviez prévu !

source : diplomatie.gouv.fr/conseils-aux-voyageurs