bienvenue sur voyager ici & ailleurs magazine

Les belles étapes du Tour de France : Espelette 

Espelette ou « Ezpeleta » est un village des terres basques qui abritent un peu plus de 2 000 habitants . La commune fait partie de la province du Labourd et se trouve à 10 kilomètres de la frontière franco-espagnole. Nommée d’après une famille noble de Navarre, Espelette signifie « lieu planté de buis ». Le village est en effet entouré d’une nature sauvage et magnifique, que les randonneurs du monde entier arpentent avec bonheur.

L’info insolite : En 1794, au plus fort de la Terreur, le Comité de Salut Public fit arrêter et déporter une partie des habitants du canton. Plus de 4000 hommes, femmes et enfants de divers communes, dont Espelette furent ainsi regroupés dans les églises alentours, puis déportés dans des conditions très précaires dans des camps disséminés dans différents départements français. 1 600 d’entre eux, au moins, sont morts des suites de ces mauvais traitements. Le retour des survivants a été décidé, par plusieurs arrêtés, en octobre de la même année.

L’atout majeur : On ne vous présente plus le piment d’Espelette ! C’est lui qui a fait la renommée de la commune. Il est utilisé depuis longtemps, cinq siècles dit-on, à la place du poivre dans toute la cuisine de la région. En 1980 il est labellisé AOC, et le village accueille alors des vagues de touristes curieux d’en savoir plus sur ce piment 4 sur l’échelle de Scoville. Ce qui en fait un piment doux, mais très parfumé ! Il  se cultive d'abord sous serre, est replanté dans les champs au printemps, pour être récolté en août. Le bourg vit bien-sûr au rythme de ces cultures. Les maisons l’arborent, peint sur leur façade et dès septembre, le village devient franchement pittoresque. Des guirlandes de piments pendent, pour le séchage, absolument partout ! (L’Atelier du Piment ; Elizaldeko Bidea, 64250 Espelette ; 05.59.93.90.21)

Les choses à voir : C’est au pied de l'ancien château des Barons d'Ezpeleta que s’est construit la commune. Il a été inscrit monument historique en 2007, et accueille désormais la Mairie. Pour découvrir l’artisanat local, rendez-vous aux Ateliers du Moulin (10 Plazaka karrika, 64250 Espelette ; 05.40.07.10.80) Si vous allez en contrebas du village, vous découvrirez une église du XVII ème siècle, typiquement basque. Sa particularité ? Une son entrée latérale. Le cimetière attenant recèle de vieilles stèles discoïdales, symbole de l'art funéraire basque. L’Eglise Saint-Etienne, également à l’écart du bourg, mérite aussi d’être vue ! L’intérieur de son clocher donjon cache d’étonnantes galeries de bois et des plafonds entièrement couvert de peintures du XVII ème siècle. Pensez à vous munir de chaussures de marche, nombreuses sont les randonnées qui partent d’Espelette.

Se divertir : Chaque année, le dernier week-end du mois d'octobre donne lieu à la traditionnelle fête du piment d'Espelette. Plusieurs milliers de visiteurs, locaux comme étrangers, viennent célébrer le fameux piment. Vous y rencontrerez des producteurs locaux, assisterez à des concerts, découvrirez l’ambiance joyeuse des bandas… Une messe est même donnée, durant laquelle le piment est béni ! La Confrérie du Piment d’Espelette, dans ses habits blancs et rouges, défilent ensuite dans les rues.

Une spécialité : C’est un plat traditionnel du pays basque, qu’on dit souvent « d’Espelette » : l’axoa, (prononcé « achoa ») du fait d’un restaurateur du village qui le fit connaître du grand public en le mettant à sa carte. C’est un plat rustique, servi au départ dans les foires, fait à base d’émincé de veau, de jambon de Bayonne, de poivrons, d’oignons… Le tout subtilement relevé avec des épices et l’incontournable piment ! A savoir : s’il est cuisiné de la veille, il est encore meilleur !

Où dormir : C’est une maison d’hôtes adorable, au nom particulièrement chantant : Irazabala. La maîtresse des lieux, Marikita Toffolo, vous accueille dans cette bâtisse aux couleurs d’Espelette, accrochée au flanc d’une colline où cohabitent chevaux, bétail et chênes séculaires, et où la quiétude règne.  La vue de la terrase, sur la montagne, est imprenable et les 5 chambres, spacieuses, baignent dans le charme de l’ancien. Un cocon de nature intacte, où il fait bon vivre. (Quartier Laharketa, Mendiko bidea 155, 64250 Espelette ; 06.07.14.93.61 ; à partir de 70 €)

Où manger : Ca fait 50 ans cette année que le Pottoka régale les visiteurs et habitants d’Espelette. Sabine Aguerre, la chef, s’est vue léguer l’établissement par son père, qui l’avait lui-même reçu de sa mère, qui avait elle-même pris la succession de l’arrière-grand mère de Sabine… Une histoire de famille donc ! Le lieu respire la culture basque, de la décoration à l’assiette ! Des « chipirons poilés au chorizo » en passant par le « tripotxe » (une sorte de boudin) fourni par un boucher du village, ou encore le « boeuf herriko maturé » (une viande du pays), vous quitterez le Pottoka avec toutes les saveurs du Pays-Basque en bouche ! (5 Place du jeu de Paume, 64250 Espelette ; 05.59.93.90.92 ; Menu dégustation - accord mets/vins à 42€)