bienvenue sur voyager ici & ailleurs magazine

Escapade à Rambouillet

Tout le monde connait ce dimanche d’automne où le soleil, brillant sur la chaussée parisienne, ne suffit pas à calmer notre blues post-été. Ce dimanche où on rêve d’être ailleurs sans vraiment savoir où s’évader. Les Tuileries ou le Parc Monceau, ça ne suffit pas toujours à « prendre l’air » et les prochains congés sont encore loin. Alors si vous êtes à la recherche d’un horizon verdoyant, d’un air pur et de calme, je vous propose une escapade d’une journée au cœur des 14 550 hectares de la forêt de Rambouillet, pour un retour à la Nature, la Vraie !

Vue du ciel, propriété dans la Forêt de Rambouillet © François Boizot / Shutterstock

Que vous empruntiez le GR1 pour fouler les allées jadis créées par le fils de Louis XIV, que vous alliez aux étangs de Hollande (un véritable chef d’œuvre hydraulique créé par Louis XIV et Colbert) pour profiter de la base de loisir, ou que vous choisissiez le château du parc et ses spectacles de rapaces ... Vous êtes assurés de passer un bon moment ! Marchez jusqu’aux Rochers d’Angennes, ancienne carrière dont la roche a servi à construire les pavés de Paris, découvrez le petit village pittoresque de Poigny la Forêt. Vous pouvez également continuer jusqu’à l’église Saint-Pierre datée du XII ème siècle. Rambouillet offre de multiples randonnées, plus ou moins longues, mais toujours faciles à faire en 2h ou 4h pour la moyenne. Et pourquoi pas apporter votre pique-nique ? Rien de tel pour une escapade totalement réussie !

© Bensliman Hassan / Shutterstock
© Pack-Shot / Shutterstock

Si vous avez secrètement rêvés d'être garde forestier, n'hésitez pas à partir à la recherche des animaux qui peuplent la forêt sauvage. Plus de 150 cerfs, chevreuils, daims ou sangliers, vivent en liberté totale sur 180 hectares. Soyez patients et discrets, dans l'espoir de les croiser, au détour d’une clairière, entre cyprès, grands chênes et bouleaux. En ce moment et jusqu’à début octobre, vous risquez même d’entendre un râle puissant, sorti des tréfonds de la forêt ; c’est la (très courte) saison du brame ! Les cerfs tentent bruyamment d’attirer l’attention des femelles, pour un spectacle sonore impressionnant.

© Giedriius / Shutterstock

L'automne est donc la saison idéale pour aller s’égarer en forêt. Les arbres se parent d’ocre, de rouge et de lumière. Des points culminants de ces paysages en partie vallonnés, là où la roche se mêle à la terre, on se croirait presque au cœur d’un grand Parc National Américain.

Un dépaysement total, et un sentiment de paix bienvenu !

Bali, l’île aux multiples visages

C’est l’une des îles les plus petites de l’archipel indonésien, mais de loin la plus convoitée par les touristes. Et pour cause, le pouvoir magnétique de celle qu’on appelle « L’île des Dieux » s’explique de bien des façons.

Des beautés Multiples

Ce qui frappe à Bali, c’est notamment la concentration de paysages différents, sur tout juste 5 700 kilomètres carrés ! Des montagnes volcaniques où la nature est reine et sur les sommets desquelles se lève un soleil bienheureux. Des récifs coralliens sublimes, longeant des plages de sable fin interminables (bien que malheureusement souvent polluées). Des rizières à pertes de vues, des monuments historiques et merveilleux et toutes ces offrandes colorées que les locaux éparpillent partout dans les rues… Bref, où que l’on pose les yeux, il y’a de quoi s’émerveiller.

Et puis il y a les balinais, petits hommes et petites femmes bienveillants, aux cheveux noirs et au teint hâlé. Ils vous accueillent, large sourire accroché au visage, avec une timidité ouverte. Ce genre de timidité qui n’est qu’une feuille de papier de soie entre deux inconnus. Une sorte de respect, en fait. N’hésitez pas à leur demander si vous êtes perdus ou autres, ils se feront un plaisir de vous aider !

Un Road trip haut en couleur !

A Bali, il faut mieux avoir le permis. L’idéal pour éviter les bouchons des villes, c’est de louer un scooter. Attention cependant, vous ne serez pas les seuls et les indonésiens conduisent au son, plus qu’à la vue ! Il faudra donc s’habituer au bruit incessant des klaxons dans les artères principales. Mais pas de panique, il est aisé de trouver calme et sérénité sur l’île !

S’il est impossible de tout voir, tant la culture et le patrimoine balinais sont riches, voici quelques exemples de ces (innombrables) endroits où vous devez laisser la route vous porter :

  1. Le marché aux poissons de Jimbaran (péninsule de Bukit Ambles): plongez vous dans le quotidien des balinais, en arpentant ce marché couvert à l’authenticité garantie, idéal pour commencer votre découverte de l’île ! Quelques mètres séparent les étals recouverts de produits de la mer et le petit port où accostent les pécheurs, qu’on peut voir, le matin, transporter sur la terre ferme des paniers entiers de poissons frais. Si l’odeur ne vous à pas dégoûtez, vous pouvez même faire griller votre poisson sur place contre quelques roupies. L’occasion de goûter la marinade incroyable des locaux, à l’ail et au piment, puis d’aller déguster votre butin sur la plage !
  1. Purah Luhur Uluwatu : Le soir, poussez jusqu’à l’extrême sud de l’île pour admirer la beauté du ciel s’embrasant avant la nuit, au dessus du temple d’Uluwatu. Dédié au Dieu de la Mer, ce temple est construit au sommet d’une falaise tombant à pic dans l’Océan Indien. Pour l’atteindre, il faut emprunter un petit chemin, entre le vide et une dense forêt peuplée de singes chapardeurs (faites attention à vos affaires, bien des touristes ont dû leur céder sacoches, chapeaux et lunettes de soleil !) Au coucher du soleil, vous vous sentirez envahir par la paix et l’atmosphère enchanteresse de ce lieu inédit.
  1. Purah Tanah Lot : Au sud-ouest de Denpasar, la capitale de Bali, se trouve l’îlot Tanah Lot, qui signifie « Pays de la mer » en balinais. L’entrée et le parking sont payants. Afin d’y accéder, il faut traverser une communauté de commerçants, des échoppes bordant la route sur des dizaines de mètres. Puis une grande arche en pierre gardée par deux gargouilles se dresse sur le chemin. La légende dit que les monstres protègent l’entrée des maisons, des temples, des villes etc en effrayant les mauvais esprits. A cet endroit, la mer est forte, dominatrice. Les vagues déferlent sur la côte et pourtant, elles semblent épargner le rocher sur lequel se dresse tel un vieux sage ridé, le temple Purah Tanah Lot. Il a été construit au XVIème siècle, à quelques mètres du rivage, en hommage aux esprits de la mer. Et c’est comme s'ils le savaient, car le vent a beau secouer les arbres du rocher, la mer est tendre autour lui. Assez en tout cas pour permettre la traversée, les pieds dans l’eau, jusqu’à la grotte où jaillit l’eau sacrée qu’on peut, si on le souhaite (et en échange d’un don), allez boire ou juste toucher.
  1. Lovina : A en juger par la grande sculpture de dauphin qui se dresse au coeur de cette station balnéaire située sur la côte nord de Bali, si vous voulez observez ces majestueux cétacés, c'est là qu'il faut aller ! La « Gede Homestay » (Jalan Kubugembong, Tukadmungga, Kec. Buleleng, Bali ; +62 362 41526) offre des chambres spacieuses et tout équipées, à un prix dérisoire. Le bar de cette Guesthouse a les pieds dans le sable noir d’une plage où reposent des bateaux de pêche traditionnel, et fait face à l’Océan Indien. Après une journée en mer, vous apprécierez sans doute les voluptés des sources thermales de Banjar, avec leur bassins d'eau naturellement chaude et leur jardins tropicaux. L’endroit est calme, essentiellement fréquenté par des locaux, pour une immersion totale dans le quotidien des habitants de l’île. 
  1. Pura Ulun Danu Batur : A deux heures de routes de là, au coeur des montagnes, dans la région de Bedugul, se cache le temple d’Ulun Danu, mi-hindou mi-bouddhiste et datant de 1633. Ce temple directionnel (qui a donc pour but de protéger la population des esprits maléfiques) et dont le nom signifie « le début du lac », est dédié à la déesse de l’eau. Il faut entrer dans l’immense propriété et traverser un jardin luxuriant pour enfin l’apercevoir, posé comme un mirage sur les eaux noirs du lac Bratan. Le ciel plus nuageux dans ces hauteurs de l’île, l’eau sombre, les arbres gigantesques du jardin et cette île immense qui vous fait face, couverte d’une forêt incroyablement dense… L’atmosphère de ce lieu époustouflant est particulièrement mystique. Le temps d’une balade sur le lac, appréciez le silence de cet endroit sacré, ainsi que la beauté de la nature environnante.

    Pura Ulun Danu Batar
  1. Ubud : Retour dans l’est de Bali. Ubud, c’est la capitale culturelle de l’île. C’est une ville où temples, musées, artisanat local et bars en tout genre se mêlent dans un joyeux brouhaha. Assistez à des spectacles de danse traditionnelle, de véritables pièces de théâtre où les acteurs, au son d’un chant guttural ânonné par des hommes qui semblent en transe, dansent, jouent et pratiquent même la marche sur le feu. Visitez la Sacred Monkey Forest Sanctuary. Une forêt au coeur de la ville, où vivent plus de 600 macaques crabiers, qui évoluent sous le regard protecteur des gardiens de ce sanctuaire unique. Il est interdit de toucher les singes, mais attendez vous à servir de perchoir aux primates les plus curieux ! Pour un dîner inédit, le restaurant Bebek Tebasari  (JL. Raya Kengetan-Lodtunduh, Ubud 80571, Bali ; +62 361 8493382) vous reçoit sur des petites cabanes individuelles, sur pilotis, et dans un joli cadre insolite et paisible. Les grosses crevettes grillées au miel, une de leur spécialité, ou leur nasi goreng, plat traditionnel balinais, sont à se damner ! Pensez aussi à vous arrêter au petit restaurant de la Sjaki-Tari-Us (Jl. A.A. Gede Rai 88, Ubud 80571, Bali ; +62 813-3845-4591), une association qui se bat pour l’éducation des enfants atteints d’handicap mentaux.  Chaque repas permet de financer 1 heure de classe pour les enfants.

Que vous y alliez pour faire la fête à Kuta, pour profiter des plages privées et piscines des resorts qui existent (nombreux) à Bali pour faire de la plongée sous-marine ou pour vous imprégnez de la culture extraordinaire de l’île aux 11 000 temples, Bali saura sans aucun doute faire chavirer votre coeur. Et on pari que, puisqu’un séjour ne suffit pas à arpenter toute l’île, vous aurez l’envie d’y retourner !

A la découverte de 6 lieux étincelants

N’est-ce pas rassurant de savoir qu’il existe une certaine beauté du monde qui ne cède a aucun de nos caprices ? Des phénomènes surprenants, qu’on peine parfois à expliquer, mais qui toujours nous ravissent. En effet, il existe des paysages aux allures de tours de magie. Voici 6 de ces lieux où la nature reste onirique :

 

  1. Toyama Bay, Japon :
©photohito.k

Avez-vous déjà entendu parler des « Scintillans Watasenia » ou « calamar Firefly » ? Non ? pourtant ces petites créatures aquatiques, de la taille d’une pièce de 2 € ont une particularité notable. Des photophores, petits organes situés au bout de leurs tentacules, brillent dans le noir. Si ces calamars vivent d’ordinaire à plusieurs centaines de mètres de profondeurs, ils s’échouent sur la baie sous la force des vagues. Très friands de leur chair, les japonais les pêchent en masse de mars à juin.

  1. Les forêts du Tennessee, Etats-Unis :
©Katrien Vermeire -Courtesy of Kahmann Gallery

Les nuits de printemps, des milliers de lucioles illuminent les forêts du parc national des Great Smoky Mountains, dans l’ouest américain. Le phénomène est très court, il dure deux semaines entre fin mai et mi-juin. Ces dates correspondent à la période de reproduction de cette espèce de coléoptère. Les mâles exécutent une danse synchronisée et lumineuse pour attirer les femelles. On peut également retrouver ce paysage féérique en Thaïlande.

  1. Les grottes de Waitomo, Nouvelle-Zélande :

Chaque soir les parois de ce lieu féérique se transforment en ciel étoilé éblouisant. Des larves bleutées (progéniture d’une mouche appartenant à la famille des « sciarides ») pendent, accrochées à la roche et scintillent pour attirer leurs proies. Le mouvement de leur corps donne l’impression étrange que les murs de la grotte ondoient.

  1. La baie de San Diego, Etats Unis :

Surfer sur une eau qui s'illumine au passage de votre planche, ce scénario sort tout droit sortie d'un conte. Pourtant, c'est possible aussi dans la vraie vie. Sur les plages de San Diego, mais également aux Maldives, l’énergie des vagues se transforme en lumière. Certains micro-organismes du phytoplancton sont capables de bioluminescence lorsque leur membrane cellulaire est stimulée. Remués par les courants marins, ils réagissent à l’oxygène et produisent cette époustouflante réaction.

  1. La grotte bleue, Capri :

L’eau, d’un bleu fluorescent, de cette grotte marine de 60 mètres de long semble irréelle. Une grande ouverture sous-marine, située là où rentre les bateaux illumine en fait les flots par le bas, comme le feraient des néons dans le fond d’une piscine. Connue depuis l’époque des Romains, « la Grotta Azzura » était considérée dans l’antiquité comme un « nymphée ». Un bassin recevant une source sacrée

  1. Jervis Bay, Australie :
©pinterest

Dernier lieu époustouflant, mais pas des moindres ! La baie Jervis, en Nouvelle-Galles du Sud. Entre le sable fin et les eaux turquoise aux fonds marins époustouflants, cette baie a plus d’un atout. Mais il faut attendre le soir pour profiter du plus impressionnant de tous. En effet, à la nuit tombée, l’eau s’illumine, donnant à la plage une couleur fascinante. En cause ? Une algue vorace, appelée « Noctiluca Scintillans » ou « Sea sparkle » (« éclat des mers » en anglais). Elle se sert de sa bioluminescence pour attirer ses proies.

Lapérouse, le yacht explorateur  

« Ponant », leader et pionnier de l’expédition en zones polaires, développe son concept unique de croisières d’expédition de luxe avec l’arrivée de 6 nouveaux yachts sisterships, les « Ponant Explorers ».  Le Lapérouse, un de ces yacht d'exception, a été inauguré hier en Islande, en présence de Ségolène Royale et de Madame François Pinault, marraine du navire.

Baptisé en hommage au célèbre explorateur français, ce bateau à taille humaine allie luxe, design, technologie de pointe et respect de l’environnement.

A bord de ce pavillon 5 étoiles où le bois et roi, vous trouverez : une piscine, un spa, 88 cabines et 4 suites avec terrasse privée, et même un théâtre de 188 places ! Un écrin flottant de luxe qui vous emmène à la découverte de terres énigmatiques et sensationnelles comme l’Islande, l’Amazone, le Panama, la Papouasie Nouvelle-Guinée et bien d’autres…

Tout est pensé pour vous éblouir, du choix des destinations à la structure même du yacht. Les constructeurs ont en effet décidé de rendre leurs navires inégalables, en les dotant d’un concept unique au monde : le Blue Eye. Un salon sous-marin dont les deux hublots en forme d’oeil de baleine, vous offrent une vue imprenable sur les mystères des fonds marins.

Le commandant Jean Philippe Lemaire, à la barre du Lapérouse, promet une expédition exceptionnelle « dont les passagers reviennent différents, enrichis ».

Le salon sous-marin Blue Eye © PONANT-ChristopheDugied

Croisière à partir de 2 570 €

La plus intense des îles françaises

Département d’outre-mer français de 2512 km2 , la Réunion n’est en réalité que la partie émergée d’un des plus grands volcans sous-marins et encore en activité du monde.

En surface, elle est formée de deux massifs volcaniques. Le piton des Neiges, éteint depuis 12 000 ans, qui culmine à 3 070 mètres ; et le piton de la Fournaise, bel et bien réveillé, puisqu’un des plus actifs du monde. Elle porte bien son nom d’île intense !

Difficile de savoir qui, du vert de ses flancs, de l’ébène de sa roche ou du bleu de son océan est le plus vibrant.

Vue aérienne de l'île de La Réunion

L’île offre un tel mélange de paysages, tous plus époustouflants les uns que les autres... 42% de son territoire est d’ailleurs inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco. Et quel plaisir formidable il y a, de passer d’un tableau de maître à un autre, au grès des visites.

Entre montagne et lagon

Un des atouts de l’île de la Réunion, c’est la multitude d’activités proposée et le contraste surprenant de son relief. Par exemple, il n’y a qu’un petit peu plus de 100 kilomètres entre la plage de l’Hermitage, avec son rempart de filaos aux racines volantes, et le point de départ d’une randonnée qui vous amènera au cour du cirque de Mafate.

Le matin, vous sirotez une Cot’ (la limonade locale), les pieds dans un sable blanc doux comme la soie, à l’ombre des fameux « arbres de fer ». Et puisque la barrière de corail constitue une protection naturelle contre les requins, il n’y a pas de risque à enfiler masque et tuba et à se laisser embrasser par l’eau tiède du lagon.

Si les coraux ont souffert du tourisme de masse, un programme de protection leur permet de réinvestir peu à peu les eaux peu profondes réunionnaises ; et il reste assez de poissons colorés et de concombres de mer pour ravir petits et grands.

2h30 de voiture plus tard, un petit pull s’impose lorsque vous arrivez sur le parking du Col des Boeufs. Enfilez vos chaussures de marches et c’est partie pour l’aventure ! Préparez vous à avoir le souffle coupé. Peut-être par la descente et ses 500 mètres de dénivelé, mais surtout par l’écrin de verdure époustouflant qu’est le cirque de Mafate. C’est le seul à n’être accessible qu’en hélicoptère ou à pied, ce qui en fait un paradis préservé.

Pour les plus aguerris, 2h de marche suffisent pour rejoindre la Nouvelle. Cet îlet, enclavé entre quatre parois montagneuses et entouré d’une jungle luxuriante, donne l’impression que le temps s’est arrêté. Une poignée de case colorées et une église à l’architecture plutôt moderne, voilà de quoi se compose ce hameau situé à 1400 mètres d’altitude.

Un silence que seul hache le « cocorico » d’un coq « vayan » (le créole de « vantard »), des odeurs de carrie qui s’élèvent à l’heure des repas et une nuit que n’éclaire qu’un ciel constellé d’étoiles ; voilà ce qui vous attend à La Nouvelle.

Un délice pour tous les sens

Les couleurs chatoyantes se retrouvent également dans les assiettes ; associées à des saveurs enivrantes. Et je ne vous parle pas de la ribambelle de rhum arrangés installée sur le bar, qui n’attend que d‘être dégustée. Je vous parle de la tradition culinaire réunionnaise, dont la richesse et la diversité font écho à la culture métissée de l’île.

Le Palmier auberge paysanne (21 chemin de Ceinture 97442 Saint Phillipe ; +33 (0)6 92 69 03 48), est sans conteste l’un des meilleurs restaurants de l’île. Jules-André, le propriétaire, également cultivateur de palmistes, vous fera découvrir le goût subtil et la texture fondante de ce met rare et délicieux. En salade comme entrée, ou baigné dans la sauce généreuse d’un carrie poulet, c’est un florilège de palmiste dans un cadre idyllique.

Quant à vos journées sur les plages, sachez que le pique-nique réunionnais n’a rien du classique jambon-beurre-chips ! Il n’est pas rare de voir les familles investir le front de mer avec d’immenses marmites, des nattes et des réchauds. Aucune excuse possible pour ne pas déguster un délicieux rougail saucisse ou un chop suey aux saveurs chinoises.

Chez Racine est une institution pour tout ceux qui ne veulent pas quitter leur serviette à l’heure du déjeuner. Face à la plage de l’Hermitage, ce snack qui ne paye pas de mine ravira vos papilles pour quelques euros. Des envies de fruits de mer ? Pourquoi ne pas emporter sur le sable votre barquette de civet zourite ? Un plat emblématique composé de poulpe mijotant dans une sauce au vin rouge.

Pour les adeptes de gastronomie, Le Cap, fameux restaurant de l’hôtel quatre étoiles Le Boucan Canot, est une adresse incontournable. Il possède une terrasse où, en juillet et en août, vous pourrez (avec un peu de chance) vous sustenter en observant l’envoûtante danse aérienne des baleines. Le risque ? Que vous passiez plus de temps à regarder l’horizon qu’à déguster les plats subtilement élaborés du chef.

Saut de baleine au coucher du soleil

Actuellement au programme de son menu ? « Fraicheur de Saumon Ora-King  à la betterave, noisettes grillées et jeunes pousses de salade » ou encore « Magret de canard, légumes de saison et goyaviers, jus court au saké ».

Une île intense donc, qui rassasiera tous vos appétits.

Une ancienne prison transformée en palace

Vous-êtes vous déjà demandé ce que ça faisait de dormir dans une ancienne prison rénovée du XIIIe siècle ? Depuis peu, Nakash Holdings vous propose de vivre l’expérience, dans une des  110 chambres ou des 10 luxueuses suites du Setaï Tel Aviv.

Situé dans le quartier historique du vieux Jaffa, ce palace 5 étoiles allie l’ancien et le neuf, l’art ottoman et le contemporain.

Jaffa signifie « belle » en hébreu, et cette forteresse porte bien son nom. Elle abrite quantité de merveilles, dont un des plus vieux ports du monde et une vue époustouflante sur la "Ville Blanche". Si Tel Aviv est réputée pour sa philosophie progressiste et son esthétique moderne, Jaffa et ses ruelles pavées baignent dans une atmosphère résolument historique.

Et quoi de mieux que de dormir dans un des monuments qui ont fait l’histoire du quartier ? Que ce soit en profitant de la vue imprenable qu’offre la piscine à débordement, en dégustant au Kishle Bar un des cocktails imaginés par le célèbre mixologue Tal Gantz, ou en se relaxant au spa de l’hôtel, nulle doute que vous saurez apprécier la sophistication de ce lieu unique qu’est le Setaï Tel Aviv.

La touche de charme en plus ? La pierre d’origine, qu’on retrouve sur les murs des chambres. Un voyage hors du temps, donc, dans le confort le plus absolu.

A partir de 400 € la nuit

5 hôtels pour un dépaysement total !

Partir en vacances à l'autre bout du monde : cela est plutôt plaisant. Avec une diversité d'hôtels, quelques eux se démarquent. N'avez-vous jamais rêvé de dormir en renouant avec la nature ? Des hôtels d'exceptions dans la savane, dans le maquis, ou bien encore dans une rizière, voici une petite sélection d'adresses totalement uniques pour un dépaysement garanti.

1- L’Amangiri, Utah 

C'est aux Etats-Unis que l'Amangiri se situe. Le désert encercle et domine les lieux : les suites surplombent un paysage à couper le souffle. L'hôtel possède une piscine extérieure, un spa, et vous pouvez même dormir à la belle étoile (sur votre suite) et vous réveiller devant la beauté merveilleuse de l'endroit. Un hôtel où le dépaysement est total.

 

2- Singita Faru Faru, Tanzanie

Situé dans la réserve de Grumeti en Tanzanie, l'hôtel a été construit sur une colline. En plein milieu de la nature, des lions, des zèbres, des éléphants et même des léopards seront seulement à quelques mètres de vous. Les chambres donne une vue magnifique sur la savane qui l'encadre. Pour les passionnés d'animaux sauvages, ce lieu rustique vous fera rêver.

3- Le Phum Baitang, Cambodge

L'hôtel " Le Phum Baitang " est situé à 20 minutes de route seulement des célèbres temples d’Angkor. Il est composé de 45 suites (dont 20 de 130m2 avec piscines privatives) répartie sur un terrain vaste réaménagé autour d'un champ de rizière, véritable havre de paix et d'harmonie.

4- Le Su Gologone, Sardaigne

Au beau milieu de la végétation, l'hôtel "Le Su Gologone" se situe au pied du mont Corrasi. Dans un cadre paisible et convivial, votre séjour sera des plus dépaysants. Vous pourrez vous prélasser sur la terrasse toute aussi cosy que les chambres. L'hôtel est composé d'un restaurant gastronomique qui vous fera saliver et éveillera vos sens. C'est l'idéal pour un séjour typique sur cette île italienne.

 

5- Le Six Senses Zighy Bay, Oman

Avec une vue imprenable sur les falaises et une plage privatisée, l'hôtel "Le Six Senses Zighy Bay" met à disposition plusieurs villas pour les voyageurs. Ayant bien choisi son espace, les chambres et le restaurant mettent en avant la beauté du paysage d'un pays encore méconnu des touristes.

 

Bientôt un hôtel dans l'espace !

Prenez place à bord de la station Aurora en 2022. L'entreprise américaine Orion Span a annoncé qu'elle prévoyait accueillir ses premiers voyageurs dans son tout premier hôtel spatial "Station Aurora" en 2022.

Les séjours dans l'espace ne serait proposé qu'à des particuliers qui devront débourser pas moins de 9,5 millions de dollars pour 12 jours. À 300km au dessus de la Terre, la station spatiale Aurora serait, lors de sa mise en orbite, le premier hôtel de luxe spatial au monde. Quoi de mieux pour profiter d'une vue panoramique sur notre planète bleue depuis l'espace?

L'hôtel ne faisant que 42m2, seulement 4 voyageurs auront la chance de s'y rendre, ainsi que deux membres d'équipage pour les accompagner. Participer à la recherche scientifique spatiale, cultiver de la nourriture, les visiteurs se verront proposer toutes sortes d'activités en adéquation avec les tâches habituelles des astronautes expérimentés.

Pour faire partie des chanceux touristes qui partiront dans la station spatiale, une participation à une formation accéléré de trois mois est demandé. Initialement de 24 mois pour les vrais astronautes, ce programme permettra d'armer les visiteurs à la vie en apesanteur. Ce projet se déroulera en ligne et dans un centre d'entrainement à Houston, au Texas. À l'issue de cette formation et du séjour, un certificat d'aptitude (Orion Span Astronaut Certification) est délivré.

Jack London et Yellowstone Lodge

Secrètement perdues au fond de la forêt du parc animalier de Sainte-Croix se cachent des logements hors du commun. Offrant la sérénité d’un séjour naturel et un service haut de gamme, l'aspect insolite de cette expérience ne saute pas immédiatement aux yeux. Pour se rendre compte, il faut attendre la rencontre avec les voisins : une meute de loups noirs ! Depuis 2013, au sein du parc animalier, il est possible de séjourner dans une maison traditionnelle nord américaine du début du siècle, la Jack London Lodge ou dans une maison contemporaine au design et aux allures très épurées, la Yellowstone Lodge. Les habitats disposent de jacuzzis extérieurs, garantissant ainsi un moment intime et inoubliable en face à face avec une meute de loups. Une rencontre unique !

 

 

Scandic To Go

Bienvenue dans un concept hôtelier d’un nouveau genre. Avec cette nouvelle expérience atypique, née du groupe Scandic Hôtels, déterminez vous-même l'emplacement de votre hôtel dans les pays nordiques et admirez-en les plus beaux paysages sans même quitter votre lit ! Avant de réserver en ligne, le voyageur choisi où sa chambre d'hôtel doit être installée. Une plage en Finlande ? En plein centre-ville de Stockholm ? Dans un fjord norvégien ? Dire que l'on a l’embarras du choix serait un euphémisme ! Si cette étrangeté est possible, c'est parce que l'hôtel est en réalité un container. Dans cet espace de 18m2 avec salle de bains, TV, Wi-Fi et climatisation, vivez un séjour tout à fait unique, sans vous passer de confort.  Serez-vous le premier à y dormir ?